Dennis s'impose à domicile


Le pilote britannique Jake Dennis a remporté le premier E-Prix de Londres du week-end devant Stoffel Vandoorne et Nyck de Vries. Le podium du Belge couplé aux accrochages de Jean-Éric Vergne et d'Edoardo Mortara lui permettent d'augmenter son avance. Pour ce premier E-Prix de Londres du week-end, Jake Dennis s'élançait depuis la pole position. À ses côtés, l'on trouvait Stoffel Vandoorne, leader du championnat, alors que ses principaux rivaux pour le titre avaient tous connu des mésaventures en qualifications : Edoardo Mortara partait neuvième, Jean-Éric Vergne treizième et Mitch Evans quatorzième. Le départ a éliminé l'un de ces quatre candidats, à savoir Mortara, puisque le Suisse s'est accroché avec Vergne et Sam Bird et a dû passer par la voie des stands pour changer de museau. Le Français s'en est le mieux sorti puisqu'il a pu poursuivre son effort sans avoir trop endommagé sa voiture alors que Bird a été contraint à l'abandon. Pendant ce temps, Dennis conservait son avantage, devant Vandoorne, De Vries et Sette Câmara. Vergne a ensuite été impliqué dans un autre incident, un peu plus contrariant puisqu'il a percuté son coéquipier António Félix da Costa au freinage du virage 16, là encore sans subir de dégâts majeurs... puis un troisième, lorsqu'une tentative de dépassement sur Sébastien Buemi à l'extérieur du premier virage s'est terminée en frottant le mur, le Suisse ne lui ayant pas laissé de place. Les premiers kilomètres de course ont vu les cinq premiers du classement (Askew rejoignant le quatuor) prendre un peu d'avance sur le reste du peloton. Sette Câmara a porté une attaque sur De Vries pour lui ravir la troisième place, néanmoins l'activation précoce du mode attaque du Néerlandais l'a aidé à reprendre sa position. Lorsque ce groupe de cinq a fini par se briser, laissant Dennis et Vandoorne s'expliquer seuls pour la victoire, Nick Cassidy a parfaitement exploité ses modes de surplus de puissance pour remonter et dépasser successivement Askew et Sette Câmara, dont le rythme a plongé en fin de parcours. Vandoorne a appliqué une pression constante sur son adversaire mais ce n'a pas été suffisant pour empêcher le Britannique de signer sa troisième victoire en championnat, sa deuxième à Londres. Suivait De Vries, qui a dû résister au retour de Cassidy. Askew était cinquième. Evans est parvenu à convertir sa 14e place au départ en sixième à l'arrivée. Le pilote Jaguar a ainsi limité l'hémorragie, même si Vandoorne a augmenté son avance au championnat à 26 unités.