L'écurie Abt va faire son retour en Formule E


Après une année d'absence à la suite du départ d'Audi, l'écurie Abt va renouer avec la Formule E la saison prochaine. C'est l'une des écuries les plus victorieuses de tous les temps en Formule E, et elle est de retour. Abt va retrouver le championnat tout électrique à partir de la saison prochaine. Lors des sept premières campagnes de la discipline, il était monnaie courante de retrouver Audi Sport Abt Schaeffler aux avant-postes. Couronnée chez les pilotes avec Lucas di Grassi en saison 3 puis côté constructeurs l'année suivante grâce au Brésilien et à Daniel Abt, l'équipe demeure celle qui a inscrit le plus de points depuis la création de la catégorie, avec 1380 unités – un souffle devant Renault/Nissan e.dams (1369) – ainsi que de podiums (47, contre 39 à l'actif d'e.dams, et 35 pour Techeetah en deux saisons de moins). Audi ayant décidé de quitter la Formule E au terme de la campagne passée, Abt n'a pu se maintenir dans la compétition mais va y faire son retour la saison prochaine pour le début de l'ère Gen3 – en tant qu'équipe cliente d'un autre motoriste, dont on ne connaît pas encore l'identité. "Nous avons toujours été en contact avec la Formule E et la FIA, nous avons eu de nombreuses discussions et nous avons reçu un grand soutien de toute l'équipe autour d'Alejandro [Agag], d'Alberto [Longo], de Jamie [Reigle] et de Frédéric [Bertrand]", déclare Thomas Biermaier, PDG d'Abt Sportsline, faisant référence aux trois dirigeants de la Formule E, tandis que Bertrand est le responsable du championnat au sein de la FIA. "La Formule E a toujours eu une grande place dans nos cœurs, et nous n'avons jamais tenu secret le fait que nous voulions revenir", ajoute Hans-Jürgen Abt. "Après avoir lancé ce projet en interne, nous discutons avec nos partenaires actuels et potentiels. L'objectif est d'amener une équipe forte dans le championnat, que ce soit en piste ou en dehors." Reste à savoir quel sera le line-up de pilotes. Auparavant, Abt avait aligné pendant six ans et demi le duo composé de Lucas di Grassi et de Daniel Abt, avant que l'Allemand ne soit suspendu pour avoir triché lors d'une compétition d'eSport officielle et remplacé par René Rast. Ce dernier se concentre désormais sur ses engagements en DTM, tandis que Daniel Abt a interrompu – provisoirement ou définitivement ? – sa carrière en sport automobile. Di Grassi, lui, a trouvé refuge chez Venturi et pourrait à nouveau changer de bord la saison prochaine, mais pas forcément chez Abt. En revanche, un retour de Rast est envisageable, tandis que Nico Müller pourrait également faire partie des candidats : il a couru pour Abt en DTM pendant cinq ans et a également été pilote de réserve de l'écurie en Formule E, avec des performances prometteuses en essais, avant que ses débuts en course avec la modeste équipe Dragon Racing ne soient plus compliqués : un seul podium en 17 courses de 2019 à 2021. "En ce qui concerne nos deux pilotes, nous avons des idées très claires", indique Biermaier. "Nous aborderons probablement la saison 2023 comme outsiders, contrairement à la dernière fois où nous étions une écurie d'usine. Il est d'autant plus important d'avoir des pilotes rapides et intelligents dans le cockpit, qui s'intègrent bien chez nous. Les premières discussions sont enthousiasmantes et très positives, alors je suis convaincu que notre équipe sera bientôt composée."