La Chine disparait du calendrier 2022


Après une nouvelle retouche, le calendrier 2022 de la Formule E compte un total de 16 courses avec dix destinations différentes. Après l'Afrique du Sud, la Chine est victime des complications liées à la crise sanitaire. Le retour de la Formule E en Chine a finalement été rayé du programme dans la troisième version du calendrier 2022, tandis que les manches de Berlin et de Rome vont désormais accueillir deux courses. Malgré les difficultés que continue à engendrer le COVID-19, la Chine avait conservé une place dans la version précédente du calendrier provisoire en vue de la saison 2022, avec un lieu qui restait toutefois à confirmer. Un retour à Sanya semblait être l'option la plus probable, mais le championnat avait également identifié d'autres villes et notamment entamé des discussions avec Shanghai, Shenzhen et Chengdu. La date du 19 mars initialement attribuée à la Chine a cependant été abandonnée, de même que la date du 5 mars était déjà vacante depuis l'annulation il y a deux mois d'un premier E-Prix envisagé au Cap, en Afrique du Sud, lui aussi victime de la pandémie. À la suite de la réunion du Conseil mondial du sport automobile de la FIA qui s'est tenue mercredi, les manches de Berlin et de Rome ont en revanche été dédoublées afin de compenser ces pertes. La version actuelle du calendrier prévoit donc que la huitième saison de Formule E compte six manches doubles pour un total de 16 courses, ce qui en fait le championnat le plus long de la discipline depuis sa création. De nouvelles destinations figurent bel et bien au programme, avec une première visite à Vancouver prévue le 2 juillet, ainsi qu'un double E-Prix à Séoul les 13 et 14 août. Malgré les pressions politiques locales, Jakarta accueillera également une première épreuve de Formule E en Indonésie le 4 juin. Parmi les autres changements notables, on retiendra que l'E-Prix de Monaco devient désormais un rendez-vous annuel, comme cela avait été promis après le grand succès de la course qui s'est tenue en mai dernier sur le circuit du Grand Prix de Formule 1. La visite dans la Principauté se fera le 30 avril, intercalée entre deux doubles E-Prix à Rome (9-10 avril) et Berlin (13-14 mai). L'épreuve allemande organisée à l'aéroport de Tempelhof bascule à cette date de mi-saison après avoir été disputée en tomber de rideau ces deux derniers championnats, et notamment lors d'une finale qui avait compté six courses pour la saison 2019-2020 à la suite de la pause imposée par le COVID-19. Alberto Longo, cofondateur de la Formule E et en charge de la mise en place du calendrier, s'est félicité de cette nouvelle version : "Le calendrier 2021-2022 est le plus long que nous ayons connu à ce jour et nous sommes impatients de travailler avec toutes nos villes hôtes afin d'offrir 16 courses spectaculaires. Le plateau de pilotes est sans doute le plus solide que nous ayons vu, et la modification du Règlement Sportif offrira une plateforme sportive renouvelée et renforcée."